Mawlid

Allah l’exalté a dit : «Allah et Ses anges envoient les bénédictions sur le Prophète. O croyants! Invoquez sur lui les bénédictions et les meilleures salutations!» (al- Ahzab 33:56).

«Les meilleures salutations» ce sont les salutations pleines de respect et d’amour, pleines de louanges et d’admiration pour le haut rang du Prophète et de son message. Se réunir dans le but de se rappeler le Prophète nous amène à invoquer les prières sur lui et à le louer comme Allah le demande.

«Allah et Ses anges envoient des bénédictions sur le Prophète »

L’ordre divin qui suit immédiatement ce verset est

«O croyants, invoquez des bénédictions sur lui»

Ce qui signifie que la condition sine qua non d’être un croyant dépend et doit se manifester par l’invocation de prières sur le Prophète. Seigneur! Répand Ta Bénédiction, Ta paix et Ta miséricorde sur le Prophète, sa Famille, et ses Compagnons.
-Se réjouir à cause de la venue du Prophète à l’humanité est une obligation ordonnée par Allah dans le Coran :

«De la grâce d’Allah et de Sa miséricorde qu’ils se réjouissent donc!» (Younus 10:58).

Cet ordre fut révélé parce que la joie rend le cœur reconnaissant de la miséricorde d’Allah. Et y a-t-il plus grande miséricorde de la part de Dieu que de nous envoyer le Prophète, auquel Il s’adresse en ces termes:

«Nous ne t’avons envoyé que par miséricorde pour les univers» (Les prophètes 21:107).

Du fait que le Prophète a été envoyé comme une miséricorde à toute l’humanité, il incombe non seulement aux Musulmans, mais à tous les êtres vivants de se réjouir de sa personne.
-D’après Abou Qatada, le Prophète avait été interrogé au sujet du jeûne du lundi. Il avait répondu:

«C’est en ce jour que je suis né et c’est en ce jour que j’ai reçu la prophétie » Mouslim.

Il rajouta dans un autre hadith : «Je suis né un lundi et le premier message m’est parvenu un lundi.» Mouslim.

Le Prophète commémorait donc le jour de sa naissance et remerciait Allah pour la grande faveur de l’avoir fait naître en jeûnant le lundi comme cela est mentionné dans le hadith d’Abou Qatada. Cela signifie que le Prophète exprimait sa joie pour ce jour par le jeûne, qui est une forme d’adoration.
Depuis ce temps, toute sorte d’adoration pour marquer ce jour est acceptable. Même si nous changeons la forme (de l’acte pour exprimer sa joie), l’essence reste la même. Partant de là, jeûner, nourrir les pauvres, se rassembler pour louer le Prophète ou se remémorer ses vertus et son excellent caractère tout ceci est considéré comme une commémoration du jour de sa naissance.
De plus, plusieurs évènements extraordinaires se sont déroulés le jour de sa naissance. Citons, par exemple, le tremblement de la cour de Chosroès (l’empereur perse de l’époque), l’extinction en Perse du feu adoré, vieux de 1000 ans, la lumière issue d’Amina, l’honorable mère du saint Prophète.

-Le Prophète commémorait le jour et le lieu de naissance des Prophètes qui l’ont précédé. Parlant de la grandeur du vendredi, le Messager d’Allah a dit dans son hadith: «En ce jour, Allah créa Adam.» Ceci signifie que le jour du vendredi est commémoré parce qu’Allah créa Adam en ce jour. Qu’en est-il donc du jour où le plus grand des prophètes et le meilleur de l’humanité fut créé? Le Prophète a dit: «En vérité, Allah me fit le sceau des Prophètes pendant qu’Adam était entre eau et argile».

-Ainsi, pour chaque évènement significatif, il exhortait ses Compagnons de se le rappeler et de le commémorer, même s’il s’était déroulé dans un passé lointain. Ce principe est déduit entre autre du hadith suivant: Lorsque le Prophète arriva à Médine, il vit les juifs jeûner le jour de ‘Achoura. Il se renseigna sur la raison de ce jeûne et il lui fut rapporté que c’était en ce jour qu’Allah avait sauvé son Prophète Moussa et noyé ses ennemis. Il dit alors: «Nous avons plus droit à Moise que vous.» Et le prophète encouragea les gens à jeûner ce jour et celui qui le précède.

-Allah demande au Prophète de rappeler à sa Communauté qu’il est primordial pour ceux qui prétendent aimer Allah d’aimer aussi le Prophète :

«Dis-leur: Si vous aimez Allah, suivez-moi (et aimez-moi et honorez-moi) et Allah vous aimera» (Al Imran 3:31).

La célébration du Mawlid est motivée par cette obligation d’aimer le Prophète, de lui obéir, de se rappeler de lui, de suivre son exemple, et d’être fiers de lui comme Allah l’est, car Il l’exalte aux nues dans le Coran avec ces mots:

«En vérité tu es (O Mouhammad) d’un caractère sublime (68:4).»

L’amour pour le Prophète est l’élément qui différentie les croyants dans la perfection de leur foi. Dans un hadith, le Prophète a dit: «Nul d’entre vous n’est croyant jusqu’à ce qu’il m’aime plus qu’il n’aime ses enfants, ses parents, et tous les gens.» Boukhari et Mouslim.
Et dans un autre hadith, il dit: «Aucun de vous n’est croyant jusqu’à ce qu’il m’aime plus que sa propre personne» Boukhari.

-Il nous est recommandé de connaître le Prophète, ses miracles, sa naissance, son caractère, sa foi, ses retraites spirituelles, ses actes d’adoration. Par conséquent, qu’est-ce qui est meilleur que la célébration de sa naissance qui symbolise l’essence de sa vie?

Se souvenir de sa naissance nous emmène, en effet, à nous souvenir des autres aspects de sa vie, et cela attire la satisfaction d’Allah sur nous, car ce faisant, nous connaîtrons mieux le Prophète et nous serons mieux préparés à nous corriger, à l’imiter, et à le prendre comme modèle. Voilà pourquoi la célébration de sa naissance est bénéfique pour nous.

Le Prophète était content de ceux qui faisaient son éloge ainsi L’oncle du Prophète al-’Abbas a composé un poème où il célèbre la naissance du Prophète en ces termes:
Lorsque tu es né, la terre brillait
Et le firmament contenait à peine ta lumière!
Grâce à cette splendeur, et à cette lumière, et à cette voie bien guidée, nous pouvons espérer traverser le chemin.
Et au décès du Prophète, Hassan ibn Thabit récita cet éloge funèbre:

Je dis, et personne ne peut me taxer d’être dans l’erreur,
Sauf celui dépourvu de tous les sens:
Je ne cesserai jamais de le louer.
Il se peut que faire cela m’éternise au Paradis
Avec l’Elu dont mon espoir réside en son support.
Et pour atteindre ce jour j’applique tous mes efforts.